Les voleurs de feu


Numéro 121
Février 2004

8,00

Catégorie :

Depuis l’an de grâce 1978, nous parcourons le monde, à la recherche du feu sacré de l’inspiration, celui qui nous permet de mixer les mots et les images, les joies et les chagrins, les chants et les cris, les gestes et les attentes, les jadis et les lendemains, les nécessaires et les illusoires, les ors et les argents, et les je‑ne-sais‑quoi‑encore !

Voleurs de feu, certes, nous sommes… Mais en cette année de grâce 2003, en ces 27e, Rencontres culturelles en Toscane, nous avons sous le ciel florentin, recueilli tellement de braises que nous pouvons pour une année entière nous gorger de souvenirs ensoleillés.

Même les albums photo en garderont traces et cendres incandescentes.

Tous n’étaient pas du voyage mais qu’à travers ces quelques témoignages ils retrouvent nos sensations, nos émotions, nos passions…

Pour partager ce feu sacré, remontons dans le temps…

1978 : Première rencontre à Arcachon, Yolande Vidal, Bernard Dané, André Desforges… rament déjà sur le Bassin d’Arcachon à la recherche du moindre courant poétique. Annick Desforges est en clinique… un troubadour nommé Aymeric vient au monde.

Nous étions jeunes, nous étions beaux… et nos aînés nous soutenaient.

Pierre Seghers (poète‑éditeur) nous conseillait Résistance et Authenticité, Pierre Boujut (poète de la Tour de Feu) nous invitait à labourer profond le champ poétique.

Emmanuel Eydoux, Marjan, Robert Chasseneuil, René Maltête, Aguigui Mouna, sont en éternel voyage vers les étoiles, seul, Pierre Béarn, ce fier marin du haut de ses 101 ans continue à taquiner la muse féminine.

Angoulême, Libourne, Cognac, Saintes, Poitiers, Tours, Chartres, insensiblement nous remontons vers le Nord pour nous retrouver à Virton en Belgique. Nogent‑sur‑Seine, Moissac, Martel en Quercy‑Périgord, Pauillac en Médoc, les Pays Basques français et espagnol, le Béarn avant la grande aventure 2000 à Marrakech (Maroc). La douceur limousine, les maïs du pays de Chalosse… nous avons semé la graine poétique sur tous les terroirs.

Claude Lafosse, Robert Gélis, Jean‑François Derassat, René‑Paul Entremont, Louis Olivier, Jacqueline Mériot, Jacques Danois, Yolande Valois, Sœur Marie‑Ange, Lile Combe, Madeleine Lenoble, Monique Nauzin, Jean‑Pierre Collet et aussi Claude et Bernadette Richemont, Monique Longy, Éric Gildard, René Alletru, etc. deviennent des piliers de ces Rencontres, aux fins diseurs s’ajoutent les subtils comédiens.

De la soirée poétique intime et improvisée au grand gala hommage à Gaston Couté à Chartres, Fabienne Elkoubi à Bois‑Plage dans l’île de Ré, Léo Ferré en invité d’honneur à Moissac, tous les moyens sont bons pour propager le feu poétique. Un poème dans le panier de la ménagère, poésie dans les prisons, récitals dans les écoles, rendez‑vous dans les fermes et dans les bistrots, dans les lieux publics comme privés, on déclame, on chante, on danse… La famille ne cesse de s’agrandir.

2003 : le bus des poètes Bordeaux‑Florence. René Alletru et la fine fleur parisienne nous rejoignent à Marseille.

Nous consacrons ce numéro à cette nouvelle aventure.

Comme le souligne Éric Gildard, nous les animateurs, nous les carcasses et les colonnes vertébrales de ces Rencontres nos jambes n’ont plus vingt ans… mais déjà l’an dernier avec Adonis Brunet, cette année avec Arnault Desforges notre benjamin du groupe dont les années sont égales au nombre de nos rencontres, nous sentons que la relève arrive…

Les Rencontres, d’une année à l’autre, ne sont jamais identiques. Toutes furent différentes, toutes furent passionnantes. Rencontres entièrement basées sur le bénévolat, sur l’échange des savoirs, sur l’amitié partagée… Et il y aura bientôt trente ans que ça dure…

 

André Desforges