À chacun de répondre, à chacun de choisir


Numéro 184
Décembre 2016

8,00

Catégorie :

P’tits poètes  vous trouverez dans ce numéro : les cris, les angoisses de vos frères en écriture dans une planète à la dérive, mais aussi leurs rêves et leurs espérances en des mondes meilleurs.

L’année 2015 a commencé par un attentat où furent massacrés nos amis dessinateurs Cabu, Tignous, Wolinski, Charb, Honoré, l’année 2016 se termine par l’attentat de Berlin où furent écrasés d’innocents promeneurs dans un Marché de Noël, alors que nous réserve 2017 ?

Une année de bonheur, puisqu’au programme nous aurons les élections des futurs députés et surtout celle d’un nouveau Président de la République. À ce dernier poste, nombreux sont les postulants, une centaine à ce jour dont le dernier en date, le chanteur Hugues Aufray. Un seul sera élu ! Pire que dans une émission de téléréalité comme Star Academy, Danse avec les stars, The Voice, Bachelor, L’Amour est dans le pré, Koh-Lanta, Top Chef, etc.

Pour devenir Président de la République Française, il faut séduire autant l’illettré que l’agrégé, la secrétaire que le dirigeant d »entreprise, le sans emploi que le banquier, le P’tit poète que l’académicien. Tel est le paradoxe qui fait que l’heureux élu et devenu « Moi, Président… » ne pourra en aucun cas tenir ses promesses ni appliquer son programme. Les élections sont-elles un leurre ? Un miroir aux alouettes ? Un appeau pour les palombes et les colombes ?
À chacun de répondre et de choisir…

Taux d’abstention
59,37% aux élections européennes du 7 juin 2009, 44,59% aux élections législatives, au second tour, le 17 juin 2012 ; 69,8% au référendum sur le quinquennat le 24 septembre 2000 ;  53,64% aux élections régionales, au premier tour, des élections régionales le 14 mars 2010 ; 50,02% aux élections départementales, au second tour, le 29 mars 2015. Depuis 30 ans, ce pourcentage ne cesse d’augmenter.

Pourquoi et quels en sont les causes et les remèdes alors que le droit de vote a été une conquête longue et difficile malgré les Révolutions (suffrage masculin censitaire et indirect instauré en 1791 ; suffrage universel masculin en 1799 ; suffrage universel masculin et vote secret en 1848) et de la lutte des femmes pour l’égalité (droit de vote accordé aux femmes majeures le 21 avril 1944) ? Le droit de vote devrait-il être obligatoire et l’abstention punie par une forte amende ?
À chacun de répondre et de choisir…

Le 7 mai 2017, les votants seront, à vingt heures, tenus en haleine par les meneurs de jeu des télévisions pour savoir, comme dans les émissions de téléréalité, quel finaliste a été choisi. Les sondeurs se tromperont-ils une fois de plus ?

Et nous les P’tits poètes quel séducteur aura notre préférence ? Pour l’instant, il n’est pas facile, malgré quelques favoris, de prédire l’heureux gagnant ? À chacun de répondre et de choisir…

Une seule certitude, à lire les livres des candidats, à écouter leurs discours lors des primaires ou des meetings aucun n’a prononcé le mot « poésie ». Étrange, non !

Comme déjà dit, P’tits poètes, vous trouverez dans ce numéro : les cris, les angoisses de vos frères en écriture dans une planète à la dérive, mais aussi leurs rêves et leurs espérances en des mondes meilleurs. De la poétique à la politique, seules deux lettres changent. Dans les deux cas, les mots des P’tits poètes l’emportent sur ceux des marchands d’illusion, car si certains poèmes paraissent critiques et rageurs, ils ont la suprématie d’être sincères. À tous, bonne année 2017.  A.D.