L’impression

AUTO-ÉDITION
Mode d’emploi

 

Attention ! Ne vous laissez pas abuser par certaines pratiques.
L’auto-édition se distingue de l’édition à compte d’auteur.

Qu’est-ce qu’une édition à compte d’auteur ?

Par un tel contrat, l’auteur ne cède pas ses droits mais paie un service : celui de l’édition de son oeuvre, fabrication et diffusion (Art. 49/loi du 11-03-57). En réalité, des éditeurs peu scrupuleux proposent ce type de contrat moyennant une forte somme d’argent et n’assurent pas la diffusion. Il y a racket lorsque le contrat stipule que l’auteur cède ses droits et en même temps paie l’édition. Ainsi, l’auteur paie l’édition de son ouvrage, mais aussi la diffusion (qui ne sera pas faite) et les honoraires de l’éditeur. Face à cela, de nombreux auteurs préfèrent s’adresser directement à l’imprimeur pour fabriquer leur livre et assurent eux-mêmes la diffusion par l’intermédiaire de leurs amis et relations afin de récupérer l’argent investi. Néanmoins, l’imprimeur reste un commerçant plus ou moins « honnête », surtout lorsqu’il a affaire à un auteur plus ou moins candide. En outre, le prix de revient d’un ouvrage est variable selon de nombreux facteurs.

 

Qu’est-ce que l’auto-édition ?

C’est un système de collaboration entre un auteur et un professionnel du livre. Cette formule convient aux ouvrages qui intéressent une population précise (les habitants d’une commune, le cercle familial, les abonnés d’une revue spécifique, etc.) et ne peuvent faire l’objet d’un fort tirage. Le manuscrit ayant pour la plupart du temps été refusé par les grandes maisons d’édition parisiennes, l’auteur n’a plus que la solution d’une auto-édition. Ce rejet de l’édition ne signifie nullement pour l’auteur que ces écrits ne sont pas valables mais tout simplement qu’ils n’entrent pas dans un créneau commercial suffisamment rentable. L’auteur va donc faire fabriquer « son livre » avec le concours d’une association spécialisée dans les métiers du Livre et ensuite prendre en charge la diffusion des ouvrages auprès de son propre public. Il devient alors un véritable auteur-éditeur. L’auto-édition n’est nullement dévalorisante, tous les grands poètes et auteurs (y compris Proust et Rimbaud) ont débuté par ce procédé. Tout œuvre mérite attention et c’est pour cela que nous conseillons vivement l’auto-édition si toutefois celle-ci s’accompagne d’une convention fixant les points précis de fabrication et les diverses indications de participation aux frais.

 

AUTEURS, ÉCRIVAINS, CRÉATEURS VOUS DÉSIREZ ARDEMMENT
FAIRE CONNAÎTRE VOTRE ŒUVRE
AVANT DE PUBLIER UN POÈME, UNE NOUVELLE, UN LIVRE…
CONSULTEZ-NOUS

 

Notre association vous donne la parole

 

À la demande de nombreux adhérents, notre association a développé tout un service d’aide à l’édition et à l’auto-édition, en prenant contact avec divers professionnels (imprimeurs, brocheurs, relieurs, …). Nous sommes en mesure de vous conseiller pour toutes les réalisations allant de la carte postale au roman à grand tirage. Notre but étant d’obtenir pour l’auteur le meilleur rapport qualité/prix pour la fabrication de son ouvrage. Avant tout engagement auprès d’un éditeur, consultez-nous, le service est gratuit pour nos adhérents (adhésion à l’association : 10 euros).

DANS LE CAS D’UNE AUTO-ÉDITION, L’AUTEUR RESTE TOUJOURS PROPRIÉTAIRE DE SES OUVRAGES ET DE SES DROITS.

L’édition et Internet, un conseil d’ami

Observez la plus grande prudence à l’égard de tous ceux qui vous proposent de fabriquer ou d’éditer votre livre sur Internet.